Voyager à 1 100 km/h avec l’Hyperloop !

Il est temps de tourner la page du TGV, et ce très (trèèès) rapidement, puisque le futur des trains est arrivé en gare : voici l’Hyperloop ! Il est tout simplement le moyen de transport public le plus rapide au monde et grâce à cela, il vise à réduire considérablement les temps de trajet. En effet c’est donc très récemment que la société Hyperloop Transportation Technologies a annoncé que leur train aérodynamique avait trouvé preneur en signant un accord avec la Slovaquie. Ce dernier devra alors relever le défi de relier Vienne, Bratislava et Budapest en 20 minutes.

L’Hyperloop en de très simples explications

Concrètement c’est un nouveau type de train, ultra rapide. L’Hyperloop peut atteindre une vitesse phénoménale en circulant dans un gros tube sous basse pression. Ce dernier étant une barrière aux frictions provoquées par l’air, la vitesse du train peut être considérablement accrue pouvant alors atteindre de manière théorique les 1 100 km/h.

Il va être nécessaire de recourir à un procédé situé à mi-chemin entre une table de air hockey et un canon à propulsion afin que la bête fonctionne et atteigne une vitesse fulgurante. C’est ce qu’a tenté d’expliquer le docteur en physique chargé de projet, Brian Dodson. Pour être assez clair, des capsules, qui sont en fait des wagons, sont insérées dans un tube grâce à un système électromagnétique. Pour avancer, des jets d’air à très haute pression sont alors envoyés de manière à parcourir l’ensemble du tube. De ce fait, et ce grâce à l’aimantation entre les rails et les capsules, aucune friction ne freine la vitesse de l’Hyperloop : il devient alors simple de gagner en vitesse sans affronter la moindre résistance.

Voyager à 1 100 kmh avec l'Hyperloop

Avec un exemple, cela reviendrait à mettre moins d’une heure pour effectuer un Paris-Marseille, ceci étant plus court qu’un vol entre Lille et Marseille (à peu près deux heures), mais aussi plus court qu’un actuel Paris-Lille en TGV. La personne derrière cette idée ? C’est encore une fois Elon Musk, le créateur de Tesla et patron de SpaceX, qui n’a décidemment pas fini d’inventer le futur… Le milliardaire a pour habitude de voir en grand, ce qui n’est pas surprenant pour quelqu’un étant surnommé Tony Stark en référence aussi bien à son génie qu’à son excentrisme. Cependant, son projet fut par la suite proposé en open source grâce à un livre paru en 2014, ce qui a valu que quelques entreprises se penchent sur l’idée avec acharnement. Bien entendu, encore aujourd’hui l’Hyperloop n’en est qu’au stade expérimental et est en attente de la fin du chantier en cours en Californie, aspirant à offrir une piste d’essai pour les premiers tests ayant lieu en Aout.

La Slovaquie premier pays européen à utiliser le train nouvelle génération

1 100 kmh avec l'Hyperloop

L’évènement marquant à retenir, réside bien dans le fait que la Slovaquie a signé afin de figurer dans la liste des premiers pays prêts à accueillir l’Hyperloop ou du moins en ce qui concerne l’Europe. Les Carpates ont ainsi signés le jeudi 10 mars un accord avec Hyperloop Transportation Technologies. Comme il a été dit plus tôt le projet réside donc dans la construction de la route spécialement prévue pour le train nouvelle génération, se constituant d’un tube et de rails magnétiques.

Bien qu’au début, il soit prévu pour l’Hyperloop de se restreindre à des trajets locaux, le but est évidemment d’arriver à terme à relier les trois capitales citées au-dessus (Vienne en Autriche, Bratislava en Slovaquie et Budapest en Hongrie). Il suffirait alors de seulement quelques dizaines de minutes pour effectuer un trajet entre Vienne et Bratislava… (c’est promis la compagnie fournit les sacs à vomi) que l’on fait aujourd’hui en une heure ; rendant alors possible la traversée des 3 pays en seulement 20 minutes, ce qui est réellement une prouesse qui risque de chambouler du tout au tout la façon dont nous concevons nos déplacements. Par ailleurs, il parait tout à fait possible de relier par la suite d’autres capitales, ce n’est qu’une question de temps. En effet, il va falloir être patient avant de pouvoir réserver son premier billet de train Hyperloop pour traverser l’Europe, puisque les chantiers avancent certes, mais ne permettront pas aux trains nouvelles générations d’être mis en circulation avant au moins 2020.

About BB-8

Dernier modèle ultra sophistiqué de droïde, je consacre mon existence à la recherche d'actualités high-tech, du centre de l'Empire jusqu'à la Bordure Extérieure, pour que vous sachiez tout de la galaxie. Ce blog est écrit avec amour par des geeks, pour les geeks. Que la fibre soit avec vous !

Laisser un commentaire