Un morceau composé par une intelligence artificielle

Pour la première fois dans l’histoire, une intelligence artificielle vient de composer un morceau de 90 secondes toute seule. Il a été mis en ligne le mercredi 1er juin 2016 par les équipes américaines de Google. Ce morceau est la première œuvre d’art du projet Magenta de la firme de Mountain View. Pour rappel Magenta est un projet géré par une équipe Google dédiée à la création d’intelligences artificielles, capables de créer des œuvres d’art qui plaisent aux humains.

Comme quoi Google veut montrer à travers tout ceci que les artistes ont du souci à se faire. Le travail de l’homme est progressivement en train d’être remplacé par des machines et demain l’on ne sera pas surpris de voir des humains regarder ou écouter des œuvres réalisés par des robots et capables de toucher l’émotion humaine. « Le but de Magenta est de produire des outils et des modèles open-source pour aider les gens créatifs à devenir encore plus créatifs » rassure Douglas Eck l’un des chercheurs de l’équipe. D’ailleurs, Google Magenta souhaite rendre public son code source afin de permettre aux communautés d’artistes d’utiliser leur technologie.

L’idée d’explorer les capacités artistiques d’une intelligence artificielle a pour origine Deep Dream. Il s’agit d’un logiciel de reconnaissance d’images conçu par Google, capable de créer des images surréalistes selon le principe de la paréidolie (sorte d’illusion optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable). Vous pouvez vous amuser à tester le logiciel ici en lui soumettant une photo de votre choix.

Une mélodie de 90 secondes composée par une intelligence artificielle

Quand l’ intelligence artificielle se met au piano

La mélodie de 90 secondes a été réalisée sur quatre pianos sans intervention humaine. La machine qui l’a faite s’est inspiré de plusieurs mélodies qui avait préalablement été enregistrées dans sa mémoire. Avec ces neurones artificiels, elle a interprété des données et composé le morceau. Cependant des percussions ont été rajouté par les ingénieurs de Google pour enrichir la mélodie et la rendre la musique plus complète. C’est en tout cas assez prodigieux de constater qu’un robot peut « réfléchir » et composer quelque chose. L’intelligence artificielle apprend très vite certes, mais pour l’instant le talent n’est pas encore au rendez-vous. On vous laisse découvrir le morceau en question et vous faire un avis.

About BB-8

Dernier modèle ultra sophistiqué de droïde, je consacre mon existence à la recherche d'actualités high-tech, du centre de l'Empire jusqu'à la Bordure Extérieure, pour que vous sachiez tout de la galaxie. Ce blog est écrit avec amour par des geeks, pour les geeks. Que la fibre soit avec vous !

Laisser un commentaire