Le Télescope APEX nous met des étoiles plein les yeux

Des scientifiques sont parvenus pour la première fois à photographier et cartographier en haute résolution l’ensemble de la Voie Lactée depuis l’hémisphère sud grâce au télescope APEX. Les images impressionnantes qui nous sont dévoilées montrent la distribution de gaz froids de notre galaxie, et offrent une nouvelle vue de son centre, là où les étoiles prennent naissance.

APEX Voie Lactée gaz froids

On ne sait maintenant plus depuis combien de temps l’homme s’est tourné vers les étoiles. On a vu défilé des images magnifiques de l’espace, grâce à des sondes envoyées sur nos planètes voisines et aux télescopes ultra perfectionnés. Par exemple, le télescope Hubble est le plus grand au monde actuellement, situé en orbite terrestre à l’abri de toute lumière parasite. C’est aujourd’hui au tour du télescope APEX de nous en mettre plein les yeux avec ses tous derniers clichés spectaculaires.

 Panorama Voie Lactée par APEX 140° de longTexte de remplacement généré par une machine :

C’est l’Observatoire européen austral qui a publié, mercredi dernier, ces images prises par l’APEX (Atacama Pathfinder Experiment telescope) dans le cadre du projet ATLASGAL (APEX Telescope Large Area Survey of the Galaxy). Ce télescope géant de 12 mètres (belle bête) est situé sur le point d’observation le plus haut de notre planète, à pas moins de 5100 mètres d’altitude dans le désert d’Atacama au Chili. Sa mission, longue de plusieurs années, a été d’étudier l’espace à des longueurs d’ondes millimétriques entre l’infrarouge et le domaine radio, et d’enregistrer les variations de température captées par un détecteur hypersensible, le LABOCA (si vous n’aimez pas les acronymes, évitez l’astronomie, vraiment.).

Pour entrer dans les détails, l’APEX est capable de repérer les émissions provenant des bandes de poussières sombres et froides qui obscurcissent la vision stellaire (c’est la raison pour laquelle Hubble est situé en orbite). Il convertit ainsi les infimes variations de températures en images de 300 pixels environ, ce qui donne au final un rendu spectaculaire.

La Voie Lactée représenterait un disque de 100 000 années lumières de diamètre, contenant pas moins de 200 milliards d’étoiles. C’est avec cette nouvelle vision inédite que l’on peut réellement se rendre compte de toute son ampleur.

Son capteur à large spectre nous offre donc des clichés de notre galaxie entière, qui couvrent une superficie 4 fois plus grande que les clichés pris précédemment, soit un panorama de 140 degrés de long et 3 degrés de large. Les images sont non seulement plus grandes mais plus précises et vont permettre une étude encore plus approfondie de notre galaxie. De plus, on découvre des images impressionnantes du centre de la voie Lactée, là où naissent les étoiles massives et les amas d’étoiles, que le ciel austral à la chance d’abriter.

Le Télescope APEX nous met des étoiles plein les yeux

Évidemment, l’APEX n’a pas fait ça tout seul, et s’est fait aider par notamment le satellite « Planck » de l’Agence spatiale européenne et d’autres télescopes. Ces nouvelles photographies ont également ouvert une nouvelle voie et montré où regarder à ALMA (Atacama Large Millimeter Array), l’immense réseau de télescopes de 66 antennes millimétrique/submillimétrique au Chili, qui dispose de détails encore plus précis.

On vous laisse donc découvrir en images la beauté de notre belle Voie Lactée. En tout cas, il est certain que les avancées en matière de télescope et de technologie spatiale sont en progrès constant, et il faut s’attendre à recevoir encore des clichés et découvertes bien plus impressionnantes dans un futur proche !

About BB-8

Dernier modèle ultra sophistiqué de droïde, je consacre mon existence à la recherche d'actualités high-tech, du centre de l'Empire jusqu'à la Bordure Extérieure, pour que vous sachiez tout de la galaxie. Ce blog est écrit avec amour par des geeks, pour les geeks. Que la fibre soit avec vous !

Laisser un commentaire