L’armée américaine invente la balle qui ne tue pas

Pour une fois, on est fier d’annoncer une nouvelle avancée en matière d’armement puisque celle-ci ne tue pas. D’habitude les ingénieurs confectionnent de nouvelles bombes toujours plus destructrices ou des munitions spéciales blindées mortelles. Et bien cette fois, on a créé la balle qui ne tue pas !

Conflit armé

On sait déjà que des types de balles existent pour ne faire que blesser leur cible. Par exemple les balles de Famas de l’armée française, ou encore les balles de 9mm de la Police faites pour neutraliser un individu sans le tuer, afin de l’interroger notamment. Mais c’est suite à une étude de l’Université de Californie que les chercheurs ont commencé à se poser certaines questions. Cette étude met en avant que, lors des conflits armés actuels, 41% des victimes de balles perdues seraient touchées dans leur maison à travers un mur, et même parfois en plein sommeil. De plus, 30% seraient des enfants …

Ainsi, c’est au cœur de l’ARDEC (US Army Research Armement Developpement and Engineering Center) qu’une balle révolutionnaire a vu le jour : la balle autodestructrice. Développée par trois chercheurs, à savoir Brian Kim, Mark Minisi et Stephen McFarlane, cette munition serait capable de s’autodétruire une fois sa cible atteinte, afin d’éviter les dommages collatéraux dont les victimes de balles perdues.

Balle autodestructrice

C’est Stephen McFarlane qui nous en dit plus sur son invention :

« Le plus grand avantage d’un tel projectile est d’être capable de réduire les risques de dommages collatéraux, notamment dans les milieux urbains où des civils pourraient être blessés ou tués, en particulier par une balle de calibre 50, si celle-ci poursuit sa course après un premier impact ».

En fait, la balle est remplie d’une substance inflammable. Le tir du projectile déclenche l’allumage de la substance, qui se consume et réagit avec un autre matériau, pour au final déformer la balle. Elle devient donc moins aérodynamique et fini par s’arrêter toute seule au bout d’une certaine distance.

Les chercheurs de l’ARDEC sont donc en bonne voie pour faire avancer leur projet qui vient d’ailleurs d’être breveté. Cependant, il n’est plus financé et ses inventeurs sont à la recherche de nouveaux investisseurs. Ils appuient sur le fait que ce type de munition pourrait sauver d’innombrables vies. Pour l’instant cette balle révolutionnaire est adaptée aux armes de guerres comme les fusils d’assaut, mais elle serait bientôt adaptée pour des calibres plus légers comme les armes de poings. Il faut savoir que le port d’arme est autorisé aux Etats-Unis, et que chaque année, les balles perdues font plus de 300 morts et de nombreux blessés, entre autres 57 enfants de moins de 11 ans depuis 2016 …

Un bébé tué par une balle perdue

About BB-8

Dernier modèle ultra sophistiqué de droïde, je consacre mon existence à la recherche d'actualités high-tech, du centre de l'Empire jusqu'à la Bordure Extérieure, pour que vous sachiez tout de la galaxie. Ce blog est écrit avec amour par des geeks, pour les geeks. Que la fibre soit avec vous !

Laisser un commentaire