DuoSkin : un tatouage pas comme les autres !

Le MIT (Massachussetts Institute of Technology) en partenariat avec Microsoft Research a mis au point DuoSkin, un tatouage intelligent qui permettrait de communiquer sans fil et sauvegarder des données via la peau. Ce procédé « permet à n’importe qui de créer des appareils fonctionnels et personnalisés qui peuvent être collés directement à la peau » explique le MIT dans un billet de blog.

Pour réaliser leur démonstration, ils se sont servis d’une feuille de métal or, expliquant qu’il s’agit là d’un matériau qui n’est relativement pas cher et facile à trouver sur le marché. DuoSkin est très fin et se colle facilement sur la peau, il est également possible de créer toutes sortes de formes. A noter que les dessins du tatouage numérique sont inspirés de l’esthétique des bijoux métalliques…

DuoSkin : le MIT et Microsoft conçoivent le tatouage intelligent

DuoSkin : les trois types d’interfaces sur la peau !

Ce tatouage dispose de trois classes d’interfaces utilisateur sur la peau :

Une interface de réception : le tatouage va ressembler à une interface pour entrer des données. De la même manière qu’une interface traditionnelle disposant de boutons, curseurs et trackpads (pavés tactiles).

Une interface de sortie : DuoSkin apporte des affichages souples sur la peau, permis par la qualité de l’encre comme les pigments thermochromiques.

Par exemple, l’affichage d’un motif dont la couleur peut changer en fonction de la température du corps.

Une interface de communication : ici, les communications avec d’autres dispositifs doivent être des communications sans fil. Les périphériques DuoSkin communiquent à l’aide du NFC, dont les insignes comportent une puce qui se connecte à une bobine. De nombreuses possibilités que les développeurs seront ravis d’exploiter.

Un tatouage pas comme les autres !

Les chercheurs avancent : « nous croyons que, dans le futur, l’électronique sur la peau ne sera plus considérée comme une boîte noire mystifiée ; elle va converger vers la convivialité, l’extensibilité et l’esthétique des déclarations corporelles ».

Pour le moment, cette technologie est encore en phase de développement, les chercheurs n’ont pas donné de détails, mais ils le feront très prochainement, probablement à l’édition 2016 de la conférence ISWC (Internationnal Symposim on Wearable Computers).

About BB-8

Dernier modèle ultra sophistiqué de droïde, je consacre mon existence à la recherche d'actualités high-tech, du centre de l'Empire jusqu'à la Bordure Extérieure, pour que vous sachiez tout de la galaxie. Ce blog est écrit avec amour par des geeks, pour les geeks. Que la fibre soit avec vous !

Laisser un commentaire